02/06/2008

REVEIL EN FANFARE

Ce matin, le réveil sonne depuis 10 bonnes minutes... il est 7h et je me réveille en sursaut avec une pensée en tête : le petit n'a pas fait ses devoirs !

A notre décharge, le week-end fût très rempli, d'habitude, il les fait le samedi matin mais nous étions en vadrouille, idem dimanche.  Donc, zappés les devoirs.

Réveil en catastrophe, il nous reste exactement 30 minutes pour :

  • émerger 
  • se rafraîchir
  • déjeuner
  • s'habiller
  • faire les devoirs 

Temps habituel pour tout cela : 1 heure, aujourd'hui : 25 minutes !

Méthode : une tartine dans la main gauche, le stylo dans la main droite, quelques miettes et une tâche de lait sur le devoir.  Pendant ce temps là, je fais ses tartines pour le déjeuner, je m'habille, je reviens checker l'avancement des travaux, je presse un peu le tout, hop, habillage du gnôme (note : TOUJOURS habiller un gnôme APRES le petit déjeuner Sourire.

25 minutes après le réveil, nous sommes dans la voiture.

Parole du fiston "La semaine prochaine, je fais mes devoirs le vendredi, comme ça TU n'oublieras plus..."

Et c'est de ma faute en plus, faites des gosses qu'ils disaient! Clin d'oeil

 

 

09:33 Écrit par ISA dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Ah les devoirs Ici elle semble avoir compris qu'il vaut mieux les faire tout de suite mais depuis vendredi je dis qu'on doit revoir le test prévu mercredi car mardi après-midi on a rv ophtalmo donc moins de temps ... ben elle n'a pas trop envie. J'ai décidé de ne plus insister (idem poour les devoirs) en lui disant que c'est SA responsabilité ... cela a aidé et elle ronchonne mois.
A tester avec ton fils ? ;-)

Écrit par : F | 02/06/2008

Ben nous, y a jamais de devoirs le mercredi ni le vendredi. Juste la lecture quotidienne pour l'entraînement. Les instit' ont tout compris et on les en remercie !

Écrit par : Peggy | 02/06/2008

Mwarfff... J'imagine ta tête...
;o)
Bonne semaine, moins agitée...

Écrit par : Sandrine | 02/06/2008

Les commentaires sont fermés.