27/05/2008

Et deux pour le prix d'un

Ah la la, un homme malade (ou en convalescence), c'est pas facile, facile.  Comme diraient beaucoup de femmes, ils devraient accoucher...

Et que je me plains que je m'ennuie, que je ne sais rien faire patati patata...

Dire que quand je souffrais de ma tendinite, il m'a un jour sorti que j'avais bien un bras gauche pour faire le repassage (sic). Mais j'ai décidé de ne pas aller à la confrontation, de toute façon ça ne sert à rien, mais je n'oublie pas pour autant (pas déconner non plus), ça me servira un jour quand il sera à nouveau Mr Hyde (tiens, ça fait longtemps, mais il ne me manque pas celui là ;))

Donc, deux "enfants" à s'occuper, celui de 40 ans étant plus difficile que celui de 7 ;-), en plus du ménage, de la cuisine, des devoirs etc... Mais surtout pas se plaindre, non, non, on est là pour ça quand même, tout assumer et assurer ?

Bon, c'est pas tout ça mais il faut que je bosse un peu moi pendant que d'autres se morfondent dans leur canapé ;-))))))

13:26 Écrit par ISA dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

hommes malades oh comme je te comprends !!!!!!! Courage !!

Écrit par : F | 27/05/2008

Et les papillons ?

Écrit par : malavida | 27/05/2008

Mwarfff... T'as raison: rien de pire qu'un homme malade...
Courage!

Écrit par : Sandrine | 28/05/2008

Les commentaires sont fermés.