11/09/2007

BILAN MITIGE

Alors mon annif de samedi, c'était, disons, en demi-teinte...

Peut-être suis-je trop romantique ou gnangnan mais j'avais espéré un réveil en douceur avec mon fils qui me saute au cou et mon homme qui me souhaite mon anniversaire avec beaucoup de tendresse (et plus si affinités...).  Au lieu de cela, il a dû le rappeller au gamin (certes, il n'a que 6 ans mais si son papa avait fait son boulot correctement, genre lui seriner plusieurs fois par jour les 2 jours précédents, ce ne serait pas arrivé) et lui, un rapide bon anniversaire assorti d'un léger bisou même pas un câlin. Bof, peut mieux faire.

Je m'installe dans le canapé, espérant un cadeau.  J'attends, j'attends, une heure passe, mon homme s'habille et décide de sortir avec le petit qui, lui, n'en a pas envie. Il a beau dire que c'est pour aller chercher le cadeau de maman, rien a faire, il s'en fiche, il préfère ses dessins animés.  Là, je ne sais pas ce qui me prend, je fonds en larmes, déjà que mon homme n'a même pas prévu de cadeau à l'avance (alors que nous étions 3 semaines en congé juste avant, ok quand il bosse c'est plus difficile mais là...) mais en plus, mon fils n'en a strictement rien à faire de me faire plaisir.  Réaction de mon homme devant mes pleurs : "Qu'est-ce qu'il y a maintenant ?!" sur un ton plutôt agressif, du coup, il engueule le petit de faire pleurer sa mère, ça hurle, ça crie, ça pleurniche... Ambiance ! Il force le gamin à aller avec lui, ils reviennent 30 minutes plus tard avec un bouquet de fleurs. 

C'est gentil mais, peut-être là aussi, suis-je trop difficile mais il est où mon cadeau ? Eh bien, rien, nada, que dalle, il n'avait pas d'idées, on n'a pas beaucoup de sous, donc... rien ! Je n'ai rien dit, je me suis éclipsée dans la chambre où j'ai recraqué.  Ok c'est purement matériel mais le premier qui me dit qu'il n'aime pas recevoir de cadeaux, qu'il me le fasse savoir.  Si encore, j'avais eu une compensation en câlins, douceur et tendresse, bref, qu'on me montre qu'on m'aime, ça aurait été mais là... Je le sentais forcé, contraint, pas du tout dans l'envie de me faire plaisir.

Par contre, du côté des proches, rien à dire, tout le monde a pensé à moi, même ma tante de La Rochelle, que je n'avais plus eu au téléphone depuis Noël, ça m'a fait super plaisir.

Bilan de cette journée : peut mieux faire...

 

12:09 Écrit par ISA dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Je te comprends je comprends ta déception. J'ai craqué pareil pour la fête des mères ... Kdo nul et un bon pour des vêtements (encore !!!) ben c'est pas très affectueux. Allez va t'acheter qqc qui te fasse plaisir !!!!
T'as pensé à expliquer à ton fils pourquoi tu étais triste ? Si tu ne le rends pas un peu plus sensible aux choses des femmes, il sera comme son père plus tard :)

Écrit par : Fanchon | 11/09/2007

Bon anniversaire avec un peu de retard Je pense qu'on rêve tous d'un anniversaire comme tu le d'écris en premier et souvent malheureusement on est déçue moi je crois que je suis blassée. Bisous, et offre toi peut-être un petit cadeau qui te fait plaisir. Bonne semaine.

Écrit par : rita | 11/09/2007

Bonne idée! Prends sa carte bancaire et achète-toi un truc qui te fait superplaisir!

Écrit par : Mme Doel | 14/09/2007

Les commentaires sont fermés.